jeudi 10 novembre 2016

La Louvière, à Don

Cette année à la Toussaint, nous n'avons pas eu un temps du même nom ! Du coup, notre famille de Castor a décidé de faire une petite balade dans un lieu suggéré par une de nos amies : la Louvière .(c'est le nom du lieu pas de l'amie !!). 
A proximité de Lille et juste aux abords de la Deûle, les étangs de la Louvière doivent leur nom à un ancien mot français "louvier", un piège à loup. Ces étangs ont été créés dans les années 80 sur d'anciens marécages par André Lelong, l'ancien maire de la ville. En 2006, l'endroit sera réaménagé par l'Espace Naturel Lille Métropole.
Après ce petit cours d'histoire du Professeur Castor, passons à la balade !
C'est donc sous un soleil automnal très agréable que nous sommes allés à Don en ce mardi 1er novembre. Une fois garés sur le petit parking devant l'entrée nous empruntons un sentier "en dur" de cailloux qui nous amènera d'abord devant un panneau explicatif du parc et de ses étangs. Nous apprendrons entre autre que les étangs sont au nombre de trois et qu'ils sont agencés les uns aux autres en cascade. 

Ne connaissant pas le parc, nous poursuivrons notre chemin sur le sentier aménagé. 
Paré de ses couleurs d'automne, l'endroit est vraiment joli. Le soleil bas en cette période nous offre de superbes lumières. Le parc quant à lui est très bien aménagé entre les différents étangs, où l'on croise de nombreux pêcheurs, et les sections plus boisées, il y a de quoi faire découvrir aux castors juniors de nouvelles espèces de plantes ou de champignons.
 
Au hasard de nos pérégrinations, nous rejoignons une route bordant la Deûle, ce qui nous permettra d'expliquer aux juniors ce que sont une péniche et une écluse. 

Assez rapidement, nous retournons dans le parc et tombons nez à nez avec un étrange amphithéâtre d'arbres morts dont les troncs sont immergés dans l'eau stagnante de l'étang. Étrange comme spectacle mais pourtant très beau, presque irréel ! 
Quand les Ents se rencontrent... 
Le problème avec le temps de Toussaint, c'est qu'il change rapidement. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, les nuages gris viennent définitivement cacher notre soleil d'automne. Heureusement, ils nous laissent tout juste le temps de finir notre balade et de profiter un peu des tout derniers rayons. Nous terminerons cette promenade en traversant, à marche rapide, les petites îles artificielles auxquelles ont accèdent grâce à de petits ponts de fer et de bois. 

Soyons francs, nous n'avons pas trouvé dans la Louvière le charme du marais de Cambrin. Sans doute parce que l'endroit est moins naturel, moins sauvage. Pour autant, notre balade fut vraiment très agréable et nous y retournerons sans aucun doute à d'autres saisons pour découvrir ce cadre sous de nouvelles couleurs.

"Moi, je marche toute seule, je suis une grande !"

"Tiens Joshua, c'est une feuille pour toi...."

Si vous souhaitez vous y rendre, n'hésitez pas à consulter la carte de nos balades dans le menu de droite !

On a rencontré grand-mère feuillage ;)

3 commentaires:

  1. Bonjour

    Je vous conseille également de vous promener dans les autres parcs de l'espace nature lille métropole à Wavrin, Santes et Houplin ancoisne. Ce sont des endroits très chouettes !

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi pas. Lequel est le plus "sauvage" selon vous ? Après, nous recherchons également des lieux proches de Béthune pour éviter de trop utiliser la voiture...ce n'est pas toujours évident de concilier balade sympa et "sans voiture".

    RépondreSupprimer
  3. Le plus sauvage est peut être "la gite" à Santes

    RépondreSupprimer