lundi 15 mai 2017

Un mois sans supermarché : LE BILAN

Il y a un mois tout pile, on se lançait un défi de plus dans notre démarche de transition : celui de ne pas fréquenter de supermarché pendant 1 mois. #ledefidescastors (à lire ici)

Alors, les castors ? Défi relevé ?


On fait le bilan...

En un mois, nous avons tenu le cap, et n'avons mis les pieds au supermarché que pour deux exceptions : 
- l'achat d'une paire de collants un matin de mariage un peu frisquet; 
- l'achat de sachets de levure un samedi soir à 18h, quand je me suis rendu compte que je n'en avais plus pour faire les gâteaux d'anniversaire du lendemain.

Ces deux achats, nous aurions pu les faire ailleurs si nous avions anticipé. 

Où avons nous fait nos courses ?

A vrai dire, nous n'avons pas eu à beaucoup changer nos habitudes car nous fréquentions déjà peu les supermarchés.
 Lorsque nous y allions, c'était surtout pour du "dépannage" et par facilité (il manquait un petit quelque chose pour une recette, on n'avait pas prévu de repas à emmener au boulot...). Ou alors c'était un petit craquage (achat de biscuits apéro ou de sucreries...).
Ce mois-ci, nous avons exclu ces écarts en étant mieux organisés, et en se mettant tout bonnement une "barrière mentale" : "non, je n'irai pas à carrefour, je trouverai une autre solution".

Pour nos courses, nous avons fréquenté : 
- La Ruche qui dit oui, devenue depuis 2 semaines Le Court Circuit, à Béthune.
- L'Art du vrac à Barlin pour tout ce qui est produits secs
- Un autre chemin, le supermarché bio, pour les trucs comme la compote, le savon ou le PQ
- Les fermiers bio pour les fruits et légumes
- Des commerces de proximité ou les étals du marché : boulangerie, boucherie, poissonnerie, crèmerie...

Et le budget dans tout cela ?

On a comparé le mois qui a précédé et le mois du défi à partir de nos relevés de comptes (on paie quasiment tout par carte bleue), et on a noté un écart de 3 euros seulement ! Autrement dit, on a dépensé le même budget nourriture en esquivant le supermarché.

Le bilan "moral" :

On n'a pas trouvé le défi compliqué car en réalité, il ne nous manquait pas grand chose pour franchir la marche. Voilà plus d'un an qu'on a commencé à changer nos habitudes, cela s'est fait progressivement.
Si vous fréquentez les supermarchés toutes les semaines, il est évident qu'il sera un peu plus long de mettre en place les habitudes qui VOUS correspondent dans un tel défi.

Aujourd'hui, on en est à un mois sans supermarché, et on a décidé d'arrêter de compter, car c'est parti, on les boycotte pour une durée indéterminée. Même pas peur !!!

Quelques astuces... en bonus

Pour les boissons sucrées lors d'une fête d'anniversaire, on oublie les sodas. Vive l'orangeade maison, le jus de pommes du petit producteur et les sirops bio. Et si vraiment c'est trop dur, on s'oriente vers un brasseur dont les bouteilles sont consignées !
Au programme chez les castors dans les semaines qui viennent : la fabrication de Kéfir, boisson fermentée pétillante. Merci Audrey et Jérôme du Caféméléon pour les grains !

Pour un apéro délicieusement gourmand sans biscuits apéro, on achète du pâté et une bonne baguette, on coupe des cubes de fromage, des bâtonnets de légumes, à tremper dans une crème-fraîche-ciboulette. Ou encore on fait des chips maison au four, ou on fait griller des pois chiche (super idée Manon et Manuella!) !

On passe au zéro déchet, tout simplement, pour exclure de son foyer tout ce qui est à usage unique. Adieu sopalin, pailles, mouchoirs en papier, papier d'alu... On remplace les produits d'entretien par des produits fait maison qui ne sont pas toxiques ! Bref, plus facile d'esquiver le supermarché, quand on est en mode zéro déchet !

Et chez vous ? ça a donné quoi le #DéfiDesCastors ? Vous avez réussi à garder le cap ? Quelles ont été vos difficultés, et vos succès ?
Dites nous touuuuuuut !!!!




4 commentaires:

  1. Félicitations, les castors !
    Ici, il nous manque vraiment une épicerie vrac dans le coin ... mais pas grave, j'ai décidé qu'on vidait TOUTES les réserves de la maison et après ça, j'irai une fois par mois à la plus proche (40km quand même). C'est en se forçant un peu de temps en temps qu'on se crée de meilleurs habitudes :)

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations les castors! Nous ça fait déjà un an qu'on y a pas mis les pieds (à une exception pour les ampoules...on en a pas trouvé ailleurs!) et qu'est ce qu'on se sent bien!!Bonne route vers le boycotte! :-)

    RépondreSupprimer
  3. Bravo la famille castors !
    J'en suis encore loin, mais j'y travaille. Pour les basiques secs (riz, pâtes, etc.) je fais le plein de vrac une fois par mois au supermarché bio. Mais pour le reste je vais encore au supermarché toutes les semaines.
    C'est petit à petit que l'on réussit à changer ses habitudes :)

    RépondreSupprimer
  4. Petite astuce ... pour la levure chimique, elle se remplace tranquille par 1 cuillère à café de bicarbonate de soude (la version alimentaire , pas le technique qui a le grain trop gros)+ 1 trait de vinaigre ou jus de citron dans la page a gâteau ... Ca doit faire 1 an qu'on a pas acheté de levure , et pourtant tous les gâteaux sont maison. Il faudrait qu'on arrête aussi ... on y achète pas enormement de choses (fromage, lait , sucre...)

    RépondreSupprimer