samedi 10 juin 2017

Alternatives au sucre blanc

Chez les castors, le sucre blanc a disparu de la cuisine. Ce choix, nous l'avons fait pour notre santé. Pour autant, on utilise encore du sucre, mais un sucre bien meilleur et surtout, on lui a trouvé aussi quelques alternatives. Qui a dit que sans sucre blanc il n'y avait pas de plaisir ?




Le sucre blanc est-il naturel ?

Le sucre blanc, qui est en fait du saccharose pur, est mauvais pour la santé, n'ayons pas peur des mots. Autrefois, le seul "sucre" (à proprement parler) qui était utilisé provenait de la canne à sucre. C'est au XIXème siècle que la France a développé la culture de la betterave en vue de la production industrielle de sucre blanc. Mais cet aliment présent dans toutes les cuisines n'est pas naturel : il est issu de nombreuses transformations, à savoir des traitements physiques et chimiques, qu'on appelle le raffinage.


Sucre blanc et santé

Si le sucre extrait d'autres végétaux et qui n'est pas raffiné contient des vitamines, des oligo-éléments, le sucre blanc, lui, n'a plus aucun intérêt nutritif, il est constitué de calories tout bonnement vides ! A ceux qui opteraient pour la cassonade ou le sucre blond en pensant bien faire, attention : il ne s'agit de rien d'autre que du sucre blanc recoloré avec du caramel. Intérêt nutritionnel zéro.
Quand on sait que le sucre blanc est ajouté, parfois en quantités ahurissantes, à une foule d'aliments industriels (sauces, biscuits, sodas, jus de fruits, charcuterie, plats préparés, pain de mie, biscuits apéritifs, compotes, desserts...), il est aisé de comprendre l'explosion des problèmes de santé comme l'obésité ou le diabète dans notre société moderne.
Le sucre a un autre inconvénient : il est comparable à une drogue dans la mesure où il active des zones du cerveau associées au plaisir et crée une certaine dépendance. On comprend mieux pourquoi on est tentés de finir un paquet de bonbons tout juste entamé, ou encore pourquoi les enfants en raffolent.
Par ailleurs, il est actuellement défendu qu'une importante consommation de sucre libérerait dans l'organisme des substances aidant à la prolifération des cellules cancéreuses. Il y a de quoi s'inquiéter.


Les alternatives

La bonne nouvelle, c'est qu'il existe de multiples alternatives saines (oui car on oublie l'aspartame et autres cochonneries, cela va de soi).
Déjà, la première chose sur laquelle vous pouvez agir pour limiter la quantité de sucre ingérée, c'est de cuisiner. Exit les plats préparés surgelés, les sauces toutes faites, on cuisine soi-même son gratin de légumes ou son poulet au curry !
Ensuite, pour sucrer vos desserts, vos boissons sucrées et vos pâtisseries, vous pouvez varier les plaisirs (oui, PLAISIRS, car manger plus sain n'est pas austère!). Voici les alternatives utilisées chez nous (il en existe d'autres).


  • Le sucre de canne complet non raffiné
Le sucre de canne complet, non raffiné, est obtenu directement à partir de la canne à sucre, par évaporation ou broyage. Le Rapadura ou le Muscovado sont des sucres de canne complets.
C'est sans doute l'aliment qui sera le plus proche de votre sucre habituel. Il est roux et s'utilise de la même façon que le sucre blanc, mais à sa grande différence, en plus de son pouvoir sucrant assez puissant (on en met donc un peu moins), il contient des nutriments et présente donc un intérêt nutritionnel !
Bonne nouvelle, on commence à en trouver dans les supermarchés, dans les produits bio et équitables.
Sinon, on peut l'acheter dans les magasins bio, emballé ou même en vrac.

  • Le miel
Le miel apporte un goût différent (on adore) tout en ayant un très fort pouvoir sucrant. Il a l'avantage d'avoir un réel intérêt nutritif puisqu'il apporte des vitamines, des minéraux et des acides aminés.
Toutefois il faut vraiment faire attention au type de miel que vous achetez. Les miels de grande surface sont pour la plupart importés, chauffés, mélangés, parfois même avec du sirop de sucre. Catastrophe... La législation à ce sujet est floue et obsolète. Attention aussi aux packagings qui "font terroir" mais qui cachent bien leur jeu.
Privilégiez de toute évidence un miel issu d'un apiculteur local, en vente directe.


  • Le sirop d'agave
Le sirop d'agave ressemble visuellement à un miel très liquide, mais il a un goût neutre. Il est issu d'une plante, l'agave, qui est un cactus qu'on trouve particulièrement au Mexique et dans une moindre mesure dans les régions méditerranéennes.
On l'utilise dans nos boissons chaudes, dans les pâtisseries ou les yaourts nature.
Le grand intérêt du sirop d'agave est d'avoir un haut pouvoir sucrant tout en ayant un index glycémique bas. De ce fait, il est particulièrement conseillé comme alternative au sucre pour les personnes diabétiques.




Approfondir le sujet :



4 commentaires:

  1. Vous avez oublié le sirop d'érable! ;-)
    (Je suis Québécoise...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet Danielle :) Le sirop d'érable est une autre alternative qu'on utilise à certaines occasions, mais qui reste un petit luxe chez nous ;)

      Supprimer
  2. Merci pour cet article ! Le sucre muscovado a en plus un petit gout de caramel, j'adore !
    Mais les enfants un peu moins, du coup, dans les patisseries, je fais moitié/moitié, et j'essaie tout doucement de réduire la quantité de sucre...
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. Plein de bonnes raisons d'abandonner le sucre blanc ! Merci pour cet article :)

    RépondreSupprimer