dimanche 23 juillet 2017

La force du collectif

Vous vous demandez peut-être ce qu'on devient, chez les castors. Il est vrai que les publications se sont espacées, et pourtant... La transition est toujours - et plus que jamais - d'actualité dans notre joyeux foyer.

En réalité, il y a une force qui nous porte depuis plusieurs mois, celle du collectif.

Il y a bien sûr l'association Ter(re)tous Transition, toute fraîche et guillerette, qui nous prend un peu de temps (et c'est tant mieux) et qui couve de nombreux projets enthousiasmants. Si elle existe aujourd'hui, c'est grâce à l'auberge espagnole à laquelle on a invité les habitants de notre quartier en mars : avancer au-delà de la démarche familiale et aller à la rencontre de ses voisins, une action a priori simple (quoique, dans notre société, pas si évidente...) qui a eu un effet boule de neige.

Mais ces dernières semaines ont aussi été riches en rencontres et en invitations. La fête des voisins (merci Marie d'avoir fait le lien entre tout ce petit monde) fut un vrai beau succès humain intergénérationnel. Rencontres, accueil de nouveaux voisins, échanges de recettes, humour, jeux d'enfants, prises de contacts, dégustation d'orties...et puis, qu'est-ce qu'on a ri ! C'est peut-être là le plus important !
(Fête des voisins)

Des rencontres virtuelles se sont concrétisées in real life !
Un joyeux barbecue zéro déchet chez Mathieu et Florie (cf. l'article de presse ci-dessous) nous a permis de découvrir des familles sensibles à la démarche près de chez nous, d'échanger recettes, astuces, bonnes adresses, et de se donner rendez-vous pour des petits ateliers pratiques.
(atelier tawashi)

(Mathieu et Florie dans le journal)

Vous connaissez sans doute la célèbre phrase "Tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin". Eh bien chaque jour elle se vérifie.

La démarche de transition est complètement incompatible avec une logique de concurrence. Le but n'est pas de faire mieux que le voisin ou de lui piquer ses idées ! Au contraire, qu'il est enrichissant humainement de partager ses connaissances, ses découvertes, de recevoir les conseils d'autres personnes d'horizons variés ! Qu'il est réjouissant de voir se propager, via des acteurs de plus en plus nombreux, des modes de pensées et modes de vie alternatifs à la société de consommation !

Peut-être l'avez-vous remarqué, mais il règne dans ces temps collectifs de partage une ambiance particulièrement bienveillante et chaleureuse. Dès qu'il n'est plus question de propriété ou d'argent, mais à l'inverse d'échange et de complémentarité, l'humain se révèle sous son meilleur jour. 

Que ce soit lors du Chant des Colibris, temps fort auquel nous avons participé à Paris en avril,  lors du pique-nique du 8 mai organisé par le groupe des colibris béthunois ou lors de ces événements locaux plus intimistes, tout le monde avait le sourire et l'envie d'aller vers les autres. Et ça, ça n'a vraiment pas de prix. Ça mérite juste un immense MERCI !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire