dimanche 2 octobre 2016

Le castor, notre animal totem.


Pour commencer cette rubrique beaverdages (excellent jeu de mot n'est-ce pas ?), j'ai eu envie de rédiger un article sur notre nouvel animal totem, le castor.

(photo : domaine public)

J'ai d'abord voulu intituler ce billet : Le castor, c'est trop fort !...Mais face au regard mi figue, mitraillette de Mme Castor à l’énoncé de ma proposition, suivi d'un : "tu vas vraiment écrire tous tes articles sur ce ton ? Le cheval c'est trop génial ?", j'ai opté pour un titre un peu moins tapageur...

Comme souvent, c'est Mme Castor qui est à l'origine de cette trouvaille pour le nom de notre blog. Une idée de génie !....Sans vraiment le savoir !
Bien sûr, le castor avait une certaine symbolique pour nous, son côté bâtisseur notamment et puis c'est vrai que ça collait très bien avec notre ville d'origine (Cf. A propos)...Mais en faisant des recherches approfondies , a posteriori, nous avons découvert que ce rongeur méconnu symbolise finalement plutôt bien ce que nous souhaitons construire.
Mais en quoi me direz-vous ? (Pour celles et ceux qui lisent encore !)

Premier symbole et non des moindres, les castors vivent en famille ! En effet, ces petites bébêtes forment un couple pour la vie et vivent souvent avec un ou deux petits ainsi que ceux de la génération précédente. Soit environ cinq à six individus qui peuvent solliciter une carte famille nombreuse. Notre petite famille de 4 castors est bien dans les clous...sans la carte évidemment.
Qui plus est, cette cellule familiale est matriarcale...(J'entends encore Mme Castor me répondre : "ça j'aurais pu te le dire sans tes recherches internet !"). J'ai froncé les yeux par principe mais c'est finalement, il faut bien l'avouer, un peu comme chez nous. C'est souvent au travers des yeux de Mme Castor que notre famille perçoit le monde qui nous entoure. C'est souvent elle qui nous fait prendre les chemins de traverse nous menant vers le mieux vivre tant désiré.
Il faut noter également que le castor a un mode de communication très développé. Il parle beaucoup et certainement souvent pour ne rien dire...Si M. et Mme Castor sont un peu des exceptions à cette règle, leurs petits castors juniors y répondent pour 4 avec notamment leur célèbre " Mais pourquoiiiiii !!!" 
Ensuite, le castor est exclusivement végétarien...Bon, pas nous c'est vrai ! J'aime trop la viande pour ça ! Pour autant, l'un de nos objectifs dans notre transition est de significativement réduire notre consommation de viande pour la réduire au niveau de nos besoins réels tout en gardant à l'esprit de choisir des produits locaux et bio.
Sur le même thème, le castor est cæcotrophe...Je vous laisse découvrir ce qui ne sera jamais l'un de nos objectifs !

L'autre symbole qui a fait de cet animal notre totem c'est le fait que ce soit un bâtisseur...mais pas un simple bâtisseur.
Après l'Homme, le castor est l'espèce ingénieure la plus importante. C'est à dire qu'elle aménage et modifie fortement l'écosystème dans lequel elle évolue. Mais, contrairement à l'Homme, le castor est dans la majorité des cas un facilitateur écologique. Par sa seule présence et son activité, il est bénéfique à son environnement. Et parfois, ce bénéfice est tellement important, qu'on qualifie alors le castor d'espèce clé de voûte. Retirez-le et l'écosystème s'effondre ! Si ça c'est pas la classe !
Les barrages construits par les castors ont des effets importants sur de nombreuses espèces d'oiseaux, de poissons et d'invertébrés qui vivent à proximité.
De même, les barrages en modifiant le niveau de l'eau et son débit réduisent les risques d'incendie et d’inondation. Il filtrent également l'eau, réduisant la pollution et augmentant les sédiments nécessaires à la faune et la flore alentour. 
(photo : domaine public)

Vous l'aurez compris, les castors sont trop forts ! jouent un rôle primordial dans leur écosystème.
Pourtant, ils sont petits. Pourtant, ils sont peu nombreux. Et au final, ils ne font que poser des morceaux de bois les uns sur les autres.

Mais c'est pour ces raisons que le castor est devenu notre animal de référence. Nous n'avons pas la prétention d'être une clé de voûte pour notre environnement (ça serait quand même bien !) mais par nos petits gestes quotidiens, par nos petits morceaux de bois déposés les uns sur les autres nous voulons devenir des facilitateurs écologiques, des bioconstructeurs.

2 commentaires:

  1. Salut les castors

    Sympa le blog, on va vous suivre avec attention depuis la Corrèze.
    Et ce choix d'animal totem, juste parfait d'autant que la ville de Beuvry qui vous a vu grandir tiendrait son nom de cet éloquent animal.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de nous suivre, les corréziens ! Bisous

      Supprimer